Découvrir les origines du Balafon

Il s’agit d’un instrument de musique provenant de l’Afrique occidentale. Dans cette région, il répond à différentes appellations : bala, balafon ou balani. Le balafon est un instrument formé de lames. En fait, c’est comme une sorte de xylophone, mais en plus archaïque. C’est dans le Royaume de Sosso que le premier modèle de balafon a été découvert.

Décrire le balafon

Le balafon est constitué d’une structure en bois nouée par des lanières en cuir. Sur ces lanières reposent des lames en bois durs avec des tailles et des hauteurs croissantes. Ce sont les lamelles les plus courtes qui produisent les sons aigus. En guise de caisse de résonance, des paires de calebasses sont aménagées en dessous des lames. Avec certains modèles, ces calebasses sont percées. Le trou est ensuite recouvert par des membranes – des ailes de chauvesouris dans les modèles traditionnels – favorisant la vibration. La forme asymétrique du balafon est due à l’aménagement de ces calebasses. Mais, pour optimiser le confort du musicien, le balafon a été courbé en arc. De cette façon, le musicien pouvait se placer au centre facilitant ainsi le jeu des lames sans avoir à se déplacer.

Des variétés de balafons

On retrouve différents modèles de balafon selon les régions d’Afrique à visiter, mais voici les plus connus :
– Le bala : il se reconnait par ses grosses calebasses et ses lames larges. De plus, il a une sonorité très grave ;
– Le balani : il se caractérise par ses petites calebasses et ses lames étroites de 3 à 4 cm ;
– Le balafo : c’est un modèle apparu au Sénegal. Il est joué soit debout ou assis et se frappe à l’aide de deux baguettes enveloppées de caoutchouc.
Au Mali, on rend hommage au balafon avec le festival du triangle du balafon. Ce festival est organisé chaque année à Silasso.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *