Le RAP français décline

Sujet de dérision pour les humoristes et à débat pour les adultes, notamment les parents : le RAP français décline de plus en plus. On est aujourd’hui bien loin des textes engagés dont on avait l’habitude d’avoir il y a à peine 10 ans. Autant dans les clips que dans les thématiques, le RAP n’est définitivement plus ce qu’il était.

Des gros mots à tout bout de champ

Si auparavant, dans ce que certains appellent les meilleurs moments du RAP, les textes étaient engagés et donnaient des conseils, ce n’est plus le cas de nos jours. En effet, on entend plus des gros mots qu’autre chose et des insultes à tout bout de champ.
Une chanson a notamment déferlé la chronique il y a quelque temps. L’artiste Kaaris avait sorti un morceau intitulé « pute ». La chanson commence par une phrase qui en a étonné plusieurs « ohhhhhhhh pute ! ».

Un nouveau langage qui fait mal à la langue française

Alors que certains organismes luttent afin de faire retrouver les beaux jours du français, le RAP n’aide pas. Dans les morceaux, de nouveaux langages voient le jour. Et les jeunes sont plus attirés vers ces derniers que par les dictées. Et ceci ne rend pas la tâche facile pour les enseignants.
C’est d’autant plus dur que le RAP s’entend sur toutes les chaines et est disponible à profusion sur le Net. Il cultive la violence dans l’esprit des jeunes. De quoi nourrir l’insécurité dans certains quartiers.

Des clips qui ne prodiguent pas vraiment d’enseignement

Et il n’y a pas que les mots qui gênent. Les images qui vont avec les textes n’arrangent pas la situation. En effet, les clips sont souvent axés soit sur le sexe, soit sur la violence et l’argent. Le message transmis dans le RAP français ne séduit plus les adultes, mais affecte grandement la personnalité des jeunes.
Mais on généralise peut-être un peu trop. Il y a tout de même quelques rappeurs qui restent engagés et qui continuent de grandir avec son public. Peut-être devrions-nous initier les jeunes à écouter ces derniers plutôt que les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *